Aller au contenu principal

Forêt et agriculture

-A +A

C’est une compétence importante de la ville d’Embrun : la gestion raisonnée de la campagne, de la forêt, et les relations avec la quinzaine d’agriculteurs de la commune.

Pour la Commune, il s’agit notamment de gérer et d’entretenir les chemins ruraux de la commune avec un budget annuel dédié, en réponse aux demandes des usagers riverains ou exploitants.

Le relationnel avec les agriculteurs est aussi une priorité : les exploitants sont essentiellement des éleveurs de bovins et d’ovins et la municipalité assume un rôle d’interface et de médiateur auprès de chaque exploitant, dans un souci d’équité et d’intérêt général, permettant un « voisinage » apaisé, avec le plus souvent des problématiques de parcelles et d’astreintes de passage.

L’irrigation est par ailleurs une préoccupation quotidienne de notre commune, en relation étroite avec les associations en charge de chacun des canaux disséminés sur le territoire communal, regroupant les propriétaires des terrains desservis. Là aussi, la commune joue un rôle de facilitateur, actant parfois des difficultés d’entretien de ces canaux, par le passé entretenus par les « corvées » des particuliers.

« Une commission agricole se réunit 3 à 4 fois par an. Elle permet d’associer les élus de la ville et de nombreux acteurs du monde agricole et de la forêt, impliquant chacun dans les décisions prises sur ce secteur, par exemple lors de ventes ou d’agrandissements de parcelles. » 

On ne le sait pas toujours, mais la commune est également propriétaire des trois cabanes en montagne mises à disposition gracieuse des groupements pastoraux et de la bergère actuellement présente en saison.

La forêt embrunaise

La Ville d’Embrun est propriétaire d’environ 700 hectares de forêt, gérés par l’Office National des Forêts en liaison étroite avec la commune. Cette forêt est désormais administrée par un plan de gestion sur 20 ans, mis en place en 2016.

Entretien de la forêt, gestion des coupes, plantations de repeuplement, la forêt est gérée au mieux des intérêts de tous, permettant même à la commune de profiter de recettes annuelles liées au produit des ventes de bois réalisées par l’ONF. Et selon le code forestier, une procédure d’affouage est mise en œuvre, permettant de proposer aux Embrunais, du bois de chauffe issu des coupes de bois de la forêt embrunaise, et ce à des coûts maîtrisés.

La Forêt Communale d’Embrun est l’un des plus beaux mélézins des Hautes-Alpes.

Elle couvre une surface de 646 hectares. Sur une production biologique annuelle de 2500 m3 de bois, seuls 1400 m3 sont prélevés.

C’est aussi un bois où pâturent 1200 moutons et 150 vaches.

Elle protège les terrains avals des avalanches, coulées de boues et chutes de pierres.

Elle abrite de nombreuses espèces animales fragiles dont le tétras lyre, la chouette de Tengmalm, la perdrix grise ou le lagopède alpin.

Ce mélézin est un exemple de forêt multifonctionnelle (protection des terrains, production de bois d’œuvre ou de chauffage, pâturage, accueil du public, etc.), ces différents usages cohabitant durablement.