Aller au contenu principal

Cérémonie des vœux à la salle des fêtes

-A +A

Une salle comble pour acceuillir les vœux traditionnels aux Embrunais à la salle des fêtes ce samedi 13 janvier 2018. Chantal Eymeoud  a souhaité à tous une bonne année 2018 et qu’elle soit porteuse de sérénité et de joie. Une occasion aussi de rappeller les nombreux  projets pour 2018.

L’heure des remericiements

Chantal Eymeoud entourée des ses 7 adjoints sur la scène de la salle des fêtes a tenu à remercier la gendarmerie , les sapeurs-pompiers et le corps médicale dont la mission difficile au quotidien a été rappelée. Puis Chantal Eymeoud a tenu à saluer toutes les associations de la commune , qu’il s’agisse des champs humanitaire, sportif ou culturel ou encore l’association des commerçants dynamique durant les fêtes de fin d’année.

Une mention toute particulière a été accordée aux services techniques de la ville qui ont été fortement mobilisés pendant l’épisode neigeux dont le coût a été de 75 000 euros pour la commune «  nous essuyons des critiques mais aussi des remerciements » a précisé Chantal Eymeoud qui s’est dite « attachée à la notion de solidarité ».

«  L’innovation passe par le développement numérique »  a précisé Chantal Eymeoud, le numérique qui est pour madame le maire  un puissant vecteur de nouveaux emplois. En tant que présidente de Paca Très haut débit, elle s’est dite «  d’être fière développer la télémédecine et plus largement le secteur de la transition écologique et climatique ». La fibre est arrivée début décembre à Embrun, le délégataire, le groupe Pacte Fibre est occupée aujourd’hui de contacter les particuliers et professionnels pour proposer des abonnements. Une nouvelle réunion publique sera programmée fin du printemps. « Ici nous avons besoin de ce type de désenclavement car il permettra de diversifier notre économie et une ouverture sur le monde. C’est vraiment important pour nous de mettre le paquet sur le développement numérique. »

Autre satisfaction soulignée qui contribue à l’attractivité du territoire , l’ouverture du centre aquatique intercommunal en juillet dernier.

Les projets pour 2018

- 1 Début de requalification du pied de ville

La maire d’Embrun promet de requalifier le pied de Ville, de La Robéyère jusqu’au bas de la rue de la Liberté. Le coût estimé est de 750 000 euros.

« On va le démarrer après l’été 2018, mais on ne fera pas tout cette année », précise Chantal Eyméoud. Au programme : des trottoirs larges des deux côtés, une piste cyclable à la montée, une circulation travaillée. Le rond-point actuel devrait être transformé en une « place rectangulaire, autour de laquelle s’écoulera la circulation ». Une « requalification paysagère » attend aussi le lieu et une nouvelle configuration d’accès au parking de la Résistance – sans perdre de places, précise Chantal Eymeoud

- 2 Le démarrage des travaux de l’archevêché

Un démarrage de l’archevêché pour sa partie publique à la fin de l’automne 2018. Les travaux devraient durer 18 mois qui va acceuillir à terme  la médiathèque, le centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (Ciap) et l’école de musique et de danse. Coût global des travaux 5,6 millions euros HT.

- 3 Une troisième chaufferie

Cette 3e chaufferie, installée du côté de l’esplanade de la Résistance, doit alimenter l’archevêché mais aussi des bâtiments alentours, comme la rue Émile-Guigues. Une chaufferie bois dont les travaux devraient être fait courant 2018 pour un coût estimé 1,9 millions d’euros HT.

Enfin, des ajustements entre la 2e et la 3e chaufferie seront réalisés. Des travaux « lourds » de réseau, prévient Chantal Eyméoud.

La troisième promesse est… un troisième chantier : estimée à 1,9 million d’euros HT.