Aller au contenu principal

Embrun a vraiment la frite !!!

-A +A

La pomme de terre, celle que l’on surnomme familièrement et gentiment « patate » est bien moins banale qu’il n’y paraît ! La patate, c’est toute une histoire et toute une tradition. On la côtoie au quotidien sous toutes ses formes, toutes ses couleurs et toutes ses saveurs et elle mérite qu’on lui fasse sa fête ! Voilà pourquoi la ville d'Embrun et l’association des commerçants « Embrun commerçants » proposent depuis l'an dernier une fête en son honneur. Et elle a tenu toutes ses promesses! 

Samedi 7 octobre 2017: la Place Dosse a été transformée le temps d’une journée en véritable cuisine géante. Il faut dire qu’entre les différents concours, les multiples ateliers et jeux pour enfants et les nombreuses animations musicales, tous les ingrédients étaient réunis pour que la fête soit belle. 

330 repas servis, un nouveau record 

A midi, le moment tant attendu, celui du repas « géant ». Le beau temps aidant, plus de 300 convives sont venus prendre en plein air une succulente assiette, et ce pour la somme modique de 5 euros. « Vous avez des tourtons, des croustis, du gratin dauphinois, de la patate douce, de la purée, des ravioles, des frites, de la charcuterie d’Embrun... La pomme de terre, c’est important ici car à l’époque on vivait en autarcie ici, il n’y avait pas le lac. On vivait avec le cochon et la patate » nous souligne George Philip, un jardinier passionné embrunais. Une petite surprise au dessert, on pouvait avoir pour 1 euro une belle assiette de gâteaux variés préparés par le pâtissier partenaire Maître Pierre, qui a fait aussi découvrir une patate spéciale « les pommes de terre  nouvelles », une pomme de terre transformée en bonbons de chocolat fourrés au praliné feuilleté. 

Le saviez-vous:  il existe près de 5000 variétés de pommes de terre, 258 sont cultivées en France , une quinzaine dans le département et 6 dans la plaine du Roc à Embrun. George Philip nous fait découvrir une variété qu'il cultive depuis cette année, la Virelotte « c’est une patate que l’on m’a gentiment offerte car j’ai un jardin qui est très productif. La Virelotte c’est une pomme de terre violette, je l’ai cultivée toute l’année et j’ai essayé de la cuire et d’en faire des chips. Ce n'est pas évident de trouver la bonne cuisson, mais c’est en bonne voix »

« Il sont beaux , ils sont forts, ce sont les éplucheurs embrunais »

Place maintenant aux animations. Pour les plus petits, entre le Mini Musiccaroussel avec ses patates carnivores, les jeux en bois, les ateliers de dessin et le fameux atelier de sculpture sur patate animé par l’association Euroscope, les enfants avaient de quoi s’occuper et aiguiser leur imagination. Pour les plus grands, il y a eu les incontournables concours : celui de la plus grosse patate, et celui de la meilleure patate au goût. Mais celui qui l'emporte haut la main à l’applaudimètre, c’est bien le concours d’épluchage, animé par l’inénanarrable Elisabeth Merighi, coordinatrice de projet à l’association Euroscope. 

«  C’est une idée venue de Belgique que nous avons eue. Nous avons revu le règlement du concours à notre manière. Donc il s’agit d’éplucher un kilo de pommes de terre en un temps record. Il y a 3 critères retenus : le chronométrage, la belle patate c’est-à-dire sans yeux, sans reste d’épluchure et enfin le poids des épluchures qui très souvent est déterminant. Je n’ai pas de conseil particulier à donner, c’est surtout un concours où on a envie de s’amuser, de participer à une action locale et de venir de façon décontractée. »

Au concours d’épluchage,  deux embrunaises remportent la finale, Antoinette Giraud et Jeannette Gillet. Au concours de la meilleure patate au goût, c’est une embrunaise qui gagne, Chantal Bonetti et au concours de la plus grosse patate, c’est un producteur de Risoul qui est le lauréat, Philippe Ciriaco avec une pomme de terre de 1kg290

Une belle journée qui s’est achevée par un apéro-patate en musique avec l’orchestre Rémi Celse. A Embrun, c’est sûr, on cultive avec délice toutes les saveurs de la pomme de terre : le goût, l’histoire et la tradition.